Mon dentifrice en poudre préféré

Salut toi!

Ça fait un bail que j’ai rien posté, trop de choses à faire en même temps!

Aujourd’hui j’ai décidé de te parler de ma recette de dentifrice en poudre préféré ; bouge pas, elle arrive!

Pourquoi un dentifrice maison, et pourquoi en poudre?

Tu le sais sûrement, l’achat d’un dentifrice conventionnel inclus l’achat d’une boite en carton, d’un tube, et d’un contenu pas toujours très folichon (sans parler de tous les composants, le fluor par exemple, présent dans la quasi totalité des dentifrices conventionnels, serait jugé dangereux pour la santé).

Pour endiguer ce problème, le dentifrice maison fait son apparition!

Bonjour la compo clean, les économies et les emballages en moins!

Pour le choix du dentifrice en poudre, je dirais que je préfère celui-ci pour sa conservation plus longue à mon goût (sans ajout de conservateurs), et pour son aspect (mais bien sûr tu peux utiliser la recette ci-dessous en rajoutant un peu d’eau/d’hydrolat/d’huile de coco et un conservateur si tu préfères le dentifrice crème).

La recette :

Pour 30 brossages environ :

-une cuillère à soupe de carbonate de calcium,

-une cuillère à soupe d’argile surfine (celle que tu veux),

-deux pincées de bicarbonate de soude,

-une demi cuillère à café de charbon végétal,

-une demi cuillère à café de savon de marseille finement broyé,

-8 gouttes d’huile essentielle de ton choix (citron, menthe/menthe poivrée, tee trea…)

Dans un petit pot (en verre de préférence), mélanges  tous les ingrédients ensemble. Ayé c’est déjà fini, facile non?!

L’utilisation : 

Il te suffit simplement de tremper ta brosse à dents mouillée dans le mélange, ou de saupoudrer à l’aide d’une cuillère/spatule/ce que tu veux la préparation sur ta brosse mouillée.

Il est clair que pour ceux habitués depuis toujours aux dentifrices classiques, les premiers abords pourront s’avérer « bizarres ». Avec de la volonté (se dire que tout est naturel, que cela n’induira pas de déchets, et qu’on prend soin de nous) et sûrement avec des résultats positifs (dents un peu plus blanches pour moi), tout est possible!

 

 

Pourquoi avoir choisi ces ingrédients?

Tout d’abord, saches que le bicarbonate, le charbon et le savon de Marseille sont facultatifs. C’est un plus mais si tu veux vraiment te la jouer Mac Gyver/économe, la combi argile/carbonate/huile essentielle marche très bien aussi!

Passons au rôle que chaque ingrédients va jouer : 

-Le carbonate de calcium est un abrasif doux pour surface sensible, parfait donc pour laver les dents en douceur!

-L’argile va, un peu comme le carbonate, avoir un effet d’abrasif très doux, tout en purifiant la bouche et en la laissant propre,

-Le bicarbonate permet de blanchir les dents et de désinfecter tout ce petit monde. A noter que j’en ai mis très peu pour éviter son effet trop agressif pour une utilisation quotidienne.

-Le charbon blanchit les dents et assainit la bouche grâce à son effet détoxifiant et purifiant, de plus il neutralise la mauvaise haleine,

-Le savon va faire mousser le tout et donc donner un aspect moins « déroutant » à la préparation,

-Enfin, l’huile essentielle va désinfecter et rafraîchir la bouche.

Alors, convaincu? Et toi, as-tu déjà testé le dentifrice maison?

 

 

 

 

 

Une mousse craquante 4 en 1

Bonjour bonjour!!

Récemment j’ai entendu parler de l’huile essentielle de bois de rose pour atténuer/faire disparaître les vergetures, même blanches et anciennes. En ayant depuis l’âge de 12 ans, j’ai décidé de vérifier cela en me concoctant une belle mousse.

Connaissant également les vertus de l’huile essentielle de cèdre de l’atlas et de pamplemousse en tant qu’anti cellulite et anti-rétention d’eau, et en ayant aussi ( je sais je suis gâté :p ), j’en ai profité pour faire d’une pierre deux coups.

J’ai donc sélectionnés, en plus de ces trois huiles essentielles, deux beurres et deux huiles qui me paraissait très intéressantes pour l’utilisation choisi.

Pourquoi 4 en 1?

En plus d’aider à l’atténuation/disparition de la cellulite, des vergetures (et autres cicatrices en tout genre) et de la rétention d’eau, elle pourra être utilisé pour nourrir, parfumer et embellir la peau et les cheveux. C’est donc un produit multi usages, comme j’aime!

La recette pour 100g de mousse :

Les ingrédients :

  • 25 ml d’huile de pépin de raisin,
  • 25 ml d’huile de coco,
  • 25 gr de beurre de cacao,
  • 25 gr de beurre de karité,
  • 40 gouttes d’huile essentielle de bois de rose,
  • 40 gouttes d’huile essentielle de cèdre atlas,
  • 20 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse,
  • 10 gouttes de conservateur cosgard.

La réalisation :

  • Au bain marie, je commence par faire fondre les huiles végétales et les beurres.
  • Une fois que tout ce petit monde a fondu, je retire le bol du bain marie et le laisse reposer une vingtaine de minutes à température ambiante, avant de le placer au réfrigérateur.
  • Toutes les 20 minutes, je vérifie la dureté du mélange, jusqu’à ce que celui-ci est atteint une consistance de beurre compact. Dès que c’est le cas, je bat le tout au batteur électrique, jusqu’à obtenir la texture voulue (texture de mousse compacte).
  • Je termine ensuite en ajoutant les huiles essentielles et le cosgard, puis en rebattant le tout quelques instants pour amalgamer la mousse avec les ajouts.

 

 

La conservation et l’utilisation :

Après la prépa il ne me reste plus qu’à emballer ma mousse dans un contenant, en verre par exemple. Ici j’ai réutilisé une boite vide de crème Lavera, car celle-ci me plaisait bien.

Pour conserver la mousse, tu peux la laisser à température ambiante ou au frigo, à toi de voir (en été, il est surement préférable de la laisser au frais).

L’utilisation est hyper agréable, car la mousse fond instantanément sur la peau ; elle pénètre très rapidement et laisse la peau ultra douce. Je l’applique quasi-exclusivement sur les cuisses et fesses (zones ou j’ai de la cellulite, rétention d’eau et vergetures), mais si tu ne souhaites pas utiliser la mousse à ces fins là, sache que, comme je l’expliquais plus haut, elle est également tiptop comme crème nourrissante, réparatrice et cicatrisante.

ATTENTION : surtout ne l’applique pas avant de t’exposer au soleil, l’HE de pamplemousse est très photosensibilisante!

 

 

Pourquoi ai-je choisi ces ingrédients la?
  • Le beurre de karité nourrit, adoucit et régénère la peau et les cheveux,
  • Le beurre de cacao redonne élasticité et tonus à la peau ; il nourrit et adoucit la peau et les cheveux, en plus de favoriser l’élimination des lipides contenus dans les adipocytes.
  • L’huile de coco est émolliente et adoucissante.
  • L’huile de pépin de raisin est émolliente, anti-oxydante, et pénètre rapidement dans la peau.
  • L’huile essentielle de bois de rose est reconnue pour son puissant effet régénérant et rajeunissant sur la peau, et s’utilise ainsi comme actif cicatrisant et anti-âge.
  • L’huile de cèdre atlas est connue pour favoriser l’élimination de la cellulite et des rétentions d’eau, tout comme l’huile essentielle de pamplemousse.
(Source : Aromazone)
Les résultats :

Étant donné que cela fait seulement quelques jours que je l’utilise, je ne suis pas en mesure de te communiquer les résultats pour le moment ; néanmoins, je peux déjà dire que la peau est beaucoup plus douce et lisse, ce qui est déjà super pour ma part.

Lorsque je commencerais (j’espère!!!) à en voir dans quelques semaines, je ferais un Edit (j’ai d’ores et déjà pris des photos pour faire un avant/après)  🙂

Et toi, avais-tu déjà entendu parler de l’huile essentielle de bois de rose/de cèdre de l’atlas?

 

 

Lotion tonifiante au romarin

Coucou! Je suis de retour pour partager avec toi une recette que j’affectionne beaucoup, j’ai nommé la lotion au romarin.

A quoi sert-elle?

En plus de tonifier la peau, le romarin va purifier celle-ci, réguler l’excès de sébum et réduire l’apparence des pores.

Pour les cheveux, le romarin va apaiser les cuirs chevelu irrités, tonifier les cheveux ternes et va lutter contre la chute et les pellicules.

Comment la fabriquer?

C’est super simple!

  • Je prends une grosse branche de romarin que j’effrite au dessus d’un contenant.
  • Lorsque j’ai une quantité équivalente à une poignée de romarin, je passe celui-ci rapidement sous l’eau fraiche pour le débarrasser de ses petites saletés.
  • Dans une casserole, je verse une tasse d’eau minérale, puis j’ajoute ma poignée de romarin.
  • Je fais chauffer le tout jusqu’à ébullition, je stoppe le feu puis je pose un couvercle sur la casserole.
  • Après 2h d’infusion, je filtre le tout et le transfère dans une bouteille en verre. La plupart du temps j’ajoute à la lotion deux à trois gouttes d’huile essentielle de bergamote, de citron, de cèdre atlas, de pamplemousse.. car j’ai une peau à imperfections.

Et voilà! Ma lotion est prête. Je la conserve plusieurs semaines à plusieurs mois au réfrigérateur. Du moment qu’aucun aspect « suspect » ne se déclare, c’est ok!

Comment l’appliquer?

Je l’applique matin et soir sur mon visage, en finition, après le nettoyage de celui-ci.

Elle s’utilise sur tous les types de peaux, et est parfaite pour les peaux grasses et/ou acnéiques et/ou à imperfections.

Pour les cheveux, soit je frictionne mon cuir chevelu avec cette lotion puis je laisse poser quelques dizaines de minutes/quelques heures avant de procéder à mon lavage habituel, soit je frictionne mon cuir chevelu avec après le lavage. Je l’applique également sur cheveux secs, sur les racines et les longueurs, surtout après le sport. Résultat? Mes longueurs sont douces et mes racines sont rafraîchis!

Pour celles et ceux qui souhaitent espacer leurs shampoings, cette lotion est une bonne copine pour rafraichir les cheveux entre deux shampoings.

 

Et toi, as-tu déjà testé le romarin?

Transformer du jus d’aloe vera en gel

Hello!

Je ne sais pas pour toi, mais pour ma part je trouve le gel d’aloe vera de bonne qualité très cher ; n’ayant pas un budget à rallonge et aimant avoir les bonnes choses au juste prix, je me suis dit : bah tiens, pourquoi ne pas tout simplement faire moi-même mon gel à partir de jus? Je me suis donc mise à chercher, et j’ai trouvé une recette me convenant parfaitement! La voici :

pour (presque) 500 ml de gel :

490 ml de jus d’aloe vera,

7 grammes de gomme xanthane.

  • Verse le jus d’aloe dans un récipient.
  • Verse en pluie par dessus la gomme xanthane, puis tout de suite après bats le tout au batteur électrique ou au fouet manuel.Lorsque des bulles apparaissent et que le jus commence à former une gelée, c’est prêt!

 

Il n’y-a plus qu’à verser le gel dans un contenant, en verre de préférence (toujours mieux que le plastique!)

Certains mettent des conservateurs mais pour ma part le gel a très bien tenu au frigo pendant 2 mois.

Essayes de privilégier le jus le plus pur possible, en évitant les cochonneries en tout genres qu’on peut parfois retrouver dedans (phénoxyéthanol etc…) et les traitements pourris (jus chauffé etc…) ; je te mets ici un lien vers un article très intéressant sur le sujet :

Comment bien choisir son gel/jus d’aloe

Un exemple de différence de prix lorsqu’on passe du jus au gel, en restant dans la même marque (de très bonne qualité soit dit en passant!) :

Environ 16€ les 1000ml pour le jus, contre environ 14€ les 250ml de gel, soit 16€ pour un kilo de gel maison contre 56€ pour un kilo de gel déjà fait.

Mais au fait, j’en fait quoi moi, de ton gel?

Eh bien pour ceux et celles qui l’ignorent, le gel d’aloe vera est excellent pour pleeeein de choses :

En voie externe :
  • Hydrate la peau du visage et du corps,
  • Hydrate les cheveux au quotidien,
  • Apaise, soulage et cicatrise l’eczéma, une brûlure, un coup de soleil…. (source : moi-même)
En voie interne (sous forme de jus):
  • Améliore la coagulation du sang,
  • Stimule les défenses immunitaires,
  • Agit comme un antibiotique et anti-inflammatoire,
  • Favorise l’élimination des toxines,
  • Soulage les intestins capricieux, les maux et les crampes d’estomac…. (source : consoglobe.com)

Alors, séduit(e)?

 

 

 

Ma routine complète cheveux du moment

Salutations à toi qui me lit!

Je reviens pour te parler de ma routine cheveux du moment ; si celle-ci me convient, elle ne conviendra pas à coup sûr à ta nature de cheveux, mais bon, peut être que tu apprécieras quelques astuces 🙂

Avant le lavage :

Pour commencer, je me lave les cheveux tous les 3 à 4 jours, cela dépend de la façon dont mes cheveux se portent.

Avant chaque lavage, je prodigue obligatoirement un soin à mes cheveux ; qu’il pose 10 minutes ou 10 heures, j’en réalise quand même un.

Cela varie, mais les soins sont souvent quasiment les mêmes :

  • soit un bain d’huile/de beurre (coco, ricin, tournesol, argan, olive, beurre de karité, de mangue, de cacao…) additionné de quelques gouttes d’huile essentielle (citron, ylang-ylang, lavande…),
  • soit un masque maison à base de lait/crème de coco, de bananes, de poudres additionné d’huile végétale et d’actifs en tout genres (huiles essentielles, miel, henné, poudre de guimauve…)

Que je choisisse l’option du bain d’huile ou du masque, je commence toujours par démêler mes cheveux en douceur à l’aide de ma brosse.

Une fois les cheveux démêler, soit j’applique l’huile/le beurre sur l’ensemble de ma chevelure en massant bien les longueurs, les pointes et le cuir chevelu, soit j’applique le masque sur cheveux humides en massant également de la racine aux pointes.

J’enveloppe ensuite le tout avec du cellophane et je laisse poser quelques dizaines de minutes ou d’heures.

(Ici par exemple un masque banane-huile-miel-citron)

Avant de procéder au lavage, je nettoie mes brosses et mon peigne, comme avant chaque lavage. Je t’expliquais cela dans l’article Pourquoi et comment nettoyer sa brosse/son peigne à cheveux?

Le lavage :

J’alterne en ce moment deux modes de shampouinage :

  • Soit je réalise un premier shampoing avec celui fortifiant à la sauge, au citron et au quinquina de chez cosmo naturel puis j’applique du rhassoul mélangé à de l’eau en guise de deuxième shampoing,
  • soit je réalise un à deux shampoing avec mon shampoing solide maison à l’ylang-ylang.

J’aimerais me contenter uniquement de rhassoul ou de plantes pour me laver les cheveux mais celui/celles-ci ne suffit/sent pas à débarrasser tous les résidus du bain d’huile ou du masque.

Il m’arrive parfois de faire un gommage en mélangeant un peu de shampoing avec du bicarbonate, du sucre ou du marc de café. Dans ces cas la je masse comme un shampoing classique mais un peu plus vigoureusement.

Pour le lavage c’est très simple : j’applique sur l’ensemble de mes racines le shampoing ou le rhassoul, puis je masse délicatement du bout des doigts. Lorsqu’il s’agit du shampoing je rince directement après l’application mais lorsqu’il s’agit du rhassoul je laisse poser 5 à 10 minutes le temps de me savonner etc.

Après le lavage, place à l’après shampoing/au masque :

Après rinçage du shampoing à l’eau tiède, je sors de la douche et j’essore mes cheveux à l’aide d’une serviette.

J’applique ensuite soit l’après shampoing Urtekram à la noix de coco, soit mon masque maison du moment au beurre de cacao. Quasi 99% du temps, je mélange l’un des deux avec de la poudre de guimauve, de l’aloe vera, et de l’huile essentielle d’ylang-ylang ou de citron. Je masse des longueurs aux pointes, puis je démêle avec mon peigne en bois.

J’attache ensuite à l’aide d’une pince et je laisse poser de 20 minutes à 2 heures, en fonction du temps que j’ai devant moi.

Le rinçage :

Je place mes cheveux dans le bac de ma douche propre, tête en bas, en me mettant accroupi.

Je rince à l’eau très froide voir glacée puis je termine par un rinçage à l’eau déminéralisée, (sur conseil de ma kiné qui travaillait dans la cosmétologie naturelle!) parfois additionnée d’un soupçon de vinaigre de cidre bio (je verse l’eau déminéralisée avec ou sans vinaigre dans un verre, je trempe dedans tête en bas mes longueurs, puis j’essore et applique ce qu’il reste dans le verre sur l’ensemble des cheveux).

J’essore ensuite le tout et glisse mes cheveux dans ma serviette en microfibre.

Le séchage :

Après avoir laissé mes cheveux séché dans la serviette quelques minutes, je peigne mes cheveux, j’applique un peu d’huile ou de crème et les laissent sécher à l’air libre une à deux heures, avant de réaliser sur cheveux mi secs/mi humides une coiffure « protectrice » et qui va par la même occasion donner une forme au choix : la technique du kardoune, que je réalise avec un vieux collant, celle du wrap, mais de façon revisitée, ou de simples tresses (si je laisse mes cheveux sécher sans coiffure j’obtiens une masse avec ondulations mais très touffu).

Je vais ensuite me coucher et j’enlève le tout le lendemain matin. Pour dormir, je réalise systématiquement une coiffure protectrice et mes taies d’oreillers sont en soie, ce qui évite trop de formations de fourches. C’est ma belle mère qui les a fabriqués, en se procurant chez Emmaüs deux bouts de soie pour moins de 5 euros. J’en ai deux, et lorsque l’une est sale j’utilise tout simplement l’autre (je change de taie à chaque shampoing).

Les soins hors lavage :

Quand mes cheveux commencent à sécher après le lavage, j’applique une pointe d’huile de brocoli et de pracaxi sur les longueurs, suivi d’une goutte de gel d’aloe vera.

Sur cheveux secs, j’applique quand j’en ressens le besoin une pointe d’huile (brocoli, tournesol, coco, pracaxi…) suivi la aussi d’une goutte de gel d’aloe vera. Cela m’aide à dompter les frisottis, tout en gardant mes cheveux nourris et hydratés.

Au bout du 2 ou 3ème jours de lavage, ma racine regraisse un peu et devient terne. Il m’arrive alors de vaporiser un mélange d’eau, de vinaigre et d’huile essentielle de citron. Cela rafraichit le cuir chevelu et permet parfois de « gagner » un jour de plus pour le lavage.

Le brossage :

Je brosse mes cheveux tout les soirs. Quand je sors, j’utilise une brosse douce en poils de nylon pour dompter les cheveux de bébé et les frisottis.

L’état du moment de mes cheveux :

 

Voila ma routine cheveux très (trop?) détaillée est terminée, j’espère qu’elle t’auras plu!

Et toi, quelle est ta routine cheveux?

 

Mes recettes de déodorants naturels

Coucou!

Voila quelques temps que je songe à vous faire partager les recettes des déodorants que j’utilise au quotidien : pas chers, facile à réaliser, les voici !

Le déodorant spray :

Ce déodorant est idéal si vous avez une transpiration normale et peu odorante.

Les ingrédients :
  • Un demi verre d’eau,
  • 4 cuillères à S. de bicarbonate de soude,
  • 10 gouttes d’huile essentielle de votre choix (facultatif).
La réalisation :

Dans un contenant (bocal de préférence), mélanger les 3 ingrédients. Laissez reposer de plusieurs heures à plusieurs jours, en secouant le bocal dès que vous y pensez (au moins une fois par heure si vous le laissez reposer plusieurs heures et au moins une fois par jour si vous le laissez reposer plusieurs jours).

Dans un verre, filtrez la préparation (perso je le fait avec une compresse), puis transvasez la dans votre vaporisateur. Votre déo est prêt!

Pour le choix de l’huile essentielle à vous de voir ; vous pouvez en prendre une dont vous adorez le parfum mais qui n’a pas de propriétés particulières pour un déodorant, ou bien encore une pour ses propriétés : le citron pour ses propriétés purifiantes, le tea-tree pour ses propriétés anti bactérienne, la menthe poivrée pour sa fraicheur…

Vaporisez comme avec un déodorant classique. Le tour est joué!

Comment les ingrédients de ce déo vont-ils agir?

Le bicarbonate désodorise, absorbe l’humidité et neutralise les bactéries; l’huile essentielle, quant à elle, va, en fonction de celle que vous aurez choisi, venir désodoriser et/ou avoir des bienfaits antibactériens, purifiants..

Le déodorant poudre :

Celui-ci s’adapte à tous les types de transpirations, également pour celles « abondantes » et odorantes.

Les ingrédients :
  • Du bicarbonate de soude,
  • De l’huile essentielle (facultatif).
La réalisation :

Dans un récipient, versez du bicarbonate de soude. Selon vos préférences, ajoutez y 1 goutte d’huile essentielle de votre choix par cuillerée à soupe de bicarbonate, ou laissez le tel quel.

Sous les aisselles humides, appliquez un peu de poudre. Enlevez le surplus en tapotant aux doigts ou à l’aide d’un pinceau.

Comment les ingrédients de ce déo vont-ils agir?

Idem que pour le déodorant spray.

Le déodorant crème :

Tout comme le déodorant poudre, celui-ci s’adaptera à tous les types de transpirations, y compris les « abondantes » et odorantes.

Les ingrédients :
  • 4 cuillères à c. d’huile de coco,
  • 1 cuillère à c. de bicarbonate de soude,
  • 8 gouttes d’huile essentielle de votre choix.
La réalisation :

Mélangez l’huile de coco crémeuse (pas liquide sinon le bicarbonate risque de tomber au fond) avec le bicarbonate et l’huile essentielle puis transférez dans un contenant adapté.

Pour ma part j’ai choisi comme contenant un petit pot en verre, mais vous pouvez également miser sur un stick, à condition de laissez votre déodorant au réfrigérateur.

Pour l’utiliser, appliquez aux doigts une petite noisette de déodorant crème en répartissant bien.

Comment les ingrédients de ce déo vont-ils agir?

Concernant le bicarbonate et l’huile essentielle ce sera idem que pour le déo spray et poudre ; concernant l’huile de coco celle ci est naturellement antibactérienne, ce qui aidera vos aisselles à rester propres et sans odeurs.

Attention!!

-Utilisez de préférence un bicarbonate de soude surfin (comme celui qu’on trouve en pharmacie ou que certaines marques propose) sauf si vous avez des aisselles en béton ; des grains pas assez fins peuvent irriter vos aisselles, j’en ai fait l’expérience!

-Les huiles essentielles sont déconseillés aux femmes enceintes ou allaitantes,

-Avant d’utiliser une huile essentielle, il est recommandé de tester sa « résistance » à celle-ci en déposant une goutte sur une partie du corps (pli du coude par exemple). Vérifiez 48h plus tard si aucune réaction n’est apparu; S’il n’y a rien à signaler, c’est ok pour vous! 🙂

Et vous, avez vous déjà essayer le bicarbonate de soude pour vos aisselles?

🙂  Bises, Sam

J’ai testé les shampoings orange-coco et olive-gingko de la marque Sante

Saluuut! Aujourd’hui une petite revue sur deux shampoings de la marque Allemande Sante : Le gingko- olive et le orange-coco.

Mais d’abord, elle nous promets quoi, la marque Sante?
  • Une totale transparence concernant la composition des produits,
  • Fabriquer des produits les plus naturels possible,
  • Ne pas tester les produits sur les animaux mais sur les humains,
  • Des labels de qualité et qui rassure.

Trêve de bavardages, commençons avec ce premier shampoing, celui à l’orange et à la noix de coco :

Les promesses (j’abrège pour ne garder que l’essentiel) :

Les cheveux ternes et sans ressort sont revitalisés. Nettoie le cuir chevelu et les cheveux sans les agresser. Procure brillance et volume.

La compo :

Aqua (Water), Sodium Coco-Sulfate, Coco-Glucoside, Lauryl Glucoside, Inulin, Aloe Barbadensis Leaf Juice*, Citrus Aurantium Dulcis (Orange) Peel Oil*, Betaine, Glyceryl Oleate, Citric Acid, Maris Sal (Sea Salt), Cocos Nucifera (Coconut) Fruit Extract*, PCA Glyceryl Oleate, Arginine, Glycerin, Phytic Acid, Potassium Sorbate, PCA Ethyl Cocoyl Arginate, Parfum (Fragrance)**, Limonene**
Preserved with Potassium Sorbate

Composition à mon sens quasi-exemplaire, sauf que j’aurais aimé un tensio actif plus doux ; ici il ont choisi le sodium coco sulfate qui n’est pas celui que j’affectionne le plus (ce n’est pas le pire mais il reste un peu agressif à mon goût).

Ce shampoing bénéficie des labels suivants :

L’utilisation, la texture, le parfum :

Ce shampoing a une texture de gel liquide, il est agréable d’utilisation et nettoie bien les cheveux, y compris après un bain d’huile. La mousse est abondante et se rince sans encombres. L’odeur est sympa et me fait penser à celle d’une sucette à l’orange. Celle-ci ne s’éternise pas dans les cheveux.

 

Le prix :

Prix hyper abordable au vu de ceux de certains shampoings bio et de la composition de celui-ci : 4€ les 200Ml, et 11.99€ environ les 950 ml!

Promesses tenues?

Sur le court terme j’étais pleinement satisfaite de ce shampoing, mais depuis quelques temps je trouve mes cheveux un peu asséchés après séchage, et ce alors que je fais toujours un masque après le shampoing. Je pense que cela provient du SCS contenu dans le shampoing car lorsque je rince celui-ci, il coule inévitablement sur les longueurs et rien que pendant ce laps de temps très court je pense que mes longueurs n’apprécie pas.

Les cheveux sont assez brillants et volumineux, comme promis sur le flacon ; cependant le fait qu’il assèche mes longueurs ne m’enchante pas, je dirais donc promesses à moitié tenues pour ma part.

Passons à celui au ginkgo et à l’olive :

Les promesses (j’abrège pour ne garder que l’essentiel) :

Le ginkgo bio et l’aloe vera bio revitalisent les cheveux sensibilisés. Nettoie le cuir chevelu et et les cheveux sans les agresser. Assure ressort et élasticité aux cheveux.

La compo :

Aqua (Water), Sodium Coco-Sulfate, Lauryl Glucoside, Coco-Glucoside, Inulin, Aloe Barbadensis Leaf Juice*, Citric Acid, Betaine, Maris Sal (Sea Salt), Glyceryl Oleate, PCA Glyceryl Oleate, Ginkgo Biloba Leaf Extract*, Olea Europaea (Olive) Fruit Oil*, Arginine, Glycerin, Potassium Sorbate, Phytic Acid, PCA Ethyl Cocoyl Arginate, Parfum (Fragrance)**
Preserved with Potassium Sorbate 

Idem que pour celui à l’orange et à la noix de coco, je trouve regrettable que la marque est choisi ce tensio actif car il n’est pas le plus doux du monde.

Ce shampoing bénéficie des labels suivants :

L’utilisation, la texture, le parfum :

Tout comme le précédent il a une texture de gel liquide, nettoie bien (y compris les bains d’huiles), mousse bien et se rince aisément.  L’odeur me fait penser à celle d’un yaourt brassé à la vanille, et tout comme celle de celui à l’orange et à la noix de coco, ne s’éternise pas après séchage.

 

Le prix :

Idem que pour celui à l’orange.

Promesses tenues?

Même rendu qu’avec celui à l’orange et à la noix de coco : les cheveux sont assez brillants et volumineux cependant les longueurs sont asséchés, donc promesses à moitié tenues également !

Le bilan :

La marque Sante est une marque que j’affectionne : je trouve son éthique appréciable, les prix des produits abordable, et la qualité au rendez-vous malgré les désagréments que j’ai pu avoir au niveau des longueurs ; en effet le fait que nous soyons en hiver et que mes longueurs soit affaiblies en ce moment n’a surement pas aidé, je retenterais donc l’expérience d’ici quelques mois, lorsque nous seront dans une saison plus favorable aux cheveux doux.

Ceci reste ma propre expérience, et la vôtre sera peut-être différente de la mienne.

Et vous, avez vous déjà entendu parler/tester des produits de la marque Sante?

Sam

 

 

 

 

 

 

 

Macérât huileux de vanille multifonctions

Salut vous! me revoilà pour une recette de macérât huileux de vanille hyper simple à réaliser, multifonctions et pas cher du tout!

C’est quoi un macérât huileux?

C’est tout simplement la macération d’un extrait végétal dans un corps gras. En mêlant les propriétés de l’extrait végétal à celles du corps gras, on renforce les propriétés de base de celui-ci.

Pour la petite histoire, lorsque j’ai souhaité réaliser mon premier macérât il y’a plus d’un an, j’ai regardé pas mal de recettes : problème, celles que j’avais trouvé recommandait de mettre le macérât au bain marie pendant plusieurs heures! Cela me semblait beaucoup en terme d’énergie, j’ai donc tout simplement décider de macérer à froid, et je suis loin d’être déçu!

Les ingrédients : 
  • L’huile de votre choix (ici j’ai choisi de l’huile de tournesol car peu odorante, peu chère et multifonctions),
  • Deux gousses de vanille et/ou 1 cuillère à café de vanille en poudre (idéalement privilégiez les gousses mais bon, on fait avec ce qu’on a)!
La réalisation :
  • Mettez votre huile dans un pot en verre (niveau quantité j’y vais au pif, généralement je verse l’huile jusqu’à mi-hauteur),
  • Ajoutez vos gousses de vanille fendu dans le sens de la longueur et/ou votre vanille en poudre.
  • Refermez bien le pot et patientez 2 à X semaines (plus vous attendez mieux c’est) en secouant le pot de temps à autres. Si vous réalisez ce macérât en été, n’hésitez pas votre pot au soleil dès que vous en avez l’occasion, cela accélérera le processus!
  • Après cette étape, à vous de choisir : filtrez le macérât à l’aide d’un filtre à café pour enlever les gousses et les grains, ou bien laissez les en permanence dans le pot : pour ma part j’opte toujours pour la deuxième option car les gousses et grains ne gêne pas puisque le tout reste au fond du pot, cela permet donc d’infuser en continu.

 

 

Lorsque je n’ai plus de macérât, je verse de l’huile par dessus les gousses quasiment épuisée puis je rajoute au choix une gousse de plus ou de la vanille en poudre. Voilà plus d’un an que j’ai le même pot avec les gousses d’origine et de l’huile ancienne+neuve et RAS, ni rancissement ni texture suspecte à signaler.

J’en fais quoi moi, de ton macérât!?

Très bonne question, en fait on peut tout faire avec!

Je l’utilise principalement pour nourrir, parfumer et faire briller mes cheveux, ainsi que pour me démaquiller ; il nourrit tous les types de cheveux, de peaux…. Et son odeur est à tomber!

Il peut aussi être incorporé dans vos masques et recettes de cosmétiques en tout genre. À vous de choisir l’huile et l’extrait végétal séché de votre choix pour adapter leurs propriétés à vos besoins (ricin et ail, coco et lavande, argan et rose…)

🙂

Et vous, avez vous déjà testé ? En aviez vous déjà entendu parler?

 

J’ai testé le masque hydratant visage de chez Cattier

Bien le bonjour!
Aujourd’hui je reviens pour vous faire part de mes impressions concernant le masque hydratant de chez Cattier.

Avec le froid, j’ai la peau du visage sèche et rugueuse. Quel ne fût pas mon plaisir quand ma sœur m’a offert ce masque pour noël! N’achetant jamais de masque tout fait car trop onéreux pour moi et plus galère qu’un simple masque au yaourt ou à l’argile (devoir checker la compo etc) j’étais contente d’en recevoir un.

Passons aux impressions!

La compo :

Quasi-irréprochable, même si je regrette un peu la présence d’alcool (je chipote pour chipoter :p) :

Aqua, Coco-caprylate/Caprate, Olea Europaea Fruit Oil*, Glyceryl Stearate SE, Caprylic/Capric Triglyceride, Cetyl Alcohol, Acacia Decurrens/ Jojoba/ Sunflower Seed Cera/polyglyceryl-3 Esters, Hydrogenated Coconut Oil, Glycerin, Squalane, Stearyl Alcohol, Butyrospermum Parkii Butter*, Parfum, Populus Tremuloides Bark Extract, Aloe Barbadensis Leaf Extract*, Lactobacillus/Punica Granatum Fruit Ferment Extract, Dicaprylyl Carbonate, Sorbitan Stearate, Xanthan Gum, Benzyl Alcohol, Dehydroacetic Acid, Lactic Acid, Tocopherol.

La texture, l’odeur :

C’est bien simple, j’adore les deux! La texture est épaisse et « moelleuse », et l’odeur est à tomber! Je ne saurais la décrire car elle ne ressemble à aucune autre.

L’application :

Une seule option est conseillé par la marque mais pour ma part j’en alterne deux :

  •  En masque : Après la toilette du visage, j’applique une noix généreuse sur l’ensemble du visage. L’application est très douce et agréable. Le masque fond sur la peau, c’est tout doux et réconfortant. Je laisse poser 10mn, puis je masse jusqu’à pénétration complète. On peut aussi retirer l’excédent à l’aide d’un coton humidifié d’eau ou de lotion, mais je préfère dans mon cas la première option en période de grand froid. Je le fait toujours le soir pour dormir avec, au réveil la peau est douce et le teint plus uniforme.
  • En crème de jour : J’effectue ma toilette du visage, je sèche et j’applique du gel d’aloe vera sur l’ensemble de mon visage. Je laisse pénétrer quelques secondes puis j’applique une petite noix du masque sur la zone joues/commissures des lèvres. J’effectue cette opération le matin avant de partir en cours, cela m’aide à avoir cette zone protégée et douce. C’est ma soeur qui m’a conseillé de l’utiliser de cette façon et j’aime beaucoup le résultat.
Le prix :

J’ai trouvé sur le net des prix allant de  9.90€ à 15€. Je précise que j’ai pu faire 2 bons masques et une quinzaine d’utilisations en crème de jour, et il en reste plus de la moitié.

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé ce masque!

Et vous, avez vous déjà testé un produit de la marque Cattier?

Sam  🙂

 

Gommage-masque visage au sucre et aux deux argiles

Saloute! Aujourd’hui un petit gommage-masque sympa pour tout types de peaux, même les plus sensibles ; Avec l’hiver, la pollution, la fatigue et j’en passe, nos peaux sont, pour certaines, surmenées.

Je vous propose donc ce masque deux en un puisqu’il va à la fois débarrasser votre visage des peaux mortes, mais également purifier, raffermir et embellir celui-ci.

La recette :
  • Une cuillère à C. d’argile verte,
  • Une cuillère à C. de rhassoul,
  • Une cuillère à C. de sucre blanc ou de sure de canne fin,
  • Un peu d’eau ou d’hydrolat de votre choix.

Versez les poudres dans votre contenant à l’aide d’une cuillère en bois ou en plastique pour éviter d’altérer les argiles, ajoutez le sucre puis l’eau ou l’hydrolat petite quantité par petite quantité en mélangeant jusqu’à obtenir une belle pâte homogène.

L’application :

Nettoyez votre visage comme à votre habitude à l’aide de votre produit nettoyant, puis séchez.

Appliquez ensuite la moitié du mélange en effectuant de petits mouvements circulaires, puis complétez en répartissant le reste de la préparation sur l’ensemble du visage.

Laissez poser 5 à 10 minutes, puis rincez à l’eau claire. Terminez le nettoyage par l’application de votre lotion/eau florale, et/ou appliquez directement votre crème.

Alors, satisfait(e)?

Zoom sur les ingrédients utilisés :
  • Le rhassoul nettoie la peau en profondeur en l’aidant au passage à réduire points noirs, excès de sébum et teint terne,
  • L’argile verte purifie la peau en l’aidant également à réduire l’excès de sébum et en illuminant celle-ci,
  •  Le sucre exfolie la peau en douceur et rend le teint uniforme.

Avez vous déja testé le gommage au sucre, le rhassoul et/ou l’argile verte? Qu’en pensez vous?